Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

I love you mon biniou

Théâtre
à partir de 8 ans
46 pages
: 9782211236430
6.60
euros

L'avis de Ricochet

Dans un jardin, un doux soir d’été, Oskar le hérisson et Miss Fanny Kemble la fleur se rencontrent, se frôlent et tombent follement (et étonnamment) amoureux. Les autres habitants du lieu se mettent d’accord : cette union est tout bonnement impossible ! 

Examinant toutes les différences criantes des deux amoureux, les arguments raisonnables des uns et des autres semblent prouver la véracité de leur jugement. Mais lorsqu’on aime, aucune barrière n’est infranchissable, même des piquants de hérisson. 

Pièce de théâtre dotée d’un humour décalé, la mise en scène d’I love you mon biniou est réduite à l’essentiel. Deux arbres, une chaise de jardin suffisent à faire naître le décor. La lumière est dirigée sur les échanges entre les différents personnages qui peuplent ce bout de jardin, dialogues savamment imaginés par Pascale Petit. 

Narré par Armand, un épouvantail au cœur romantique, assisté par River, un arrosoir sceptique, l’histoire d’amour du hérisson et de la fleur naît sur un air de Comic Strip de Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot (shebam !). Deux camps, d’un côté les habitants du jardin (dont un topinambour !), et de l’autre, les fleurs un brin snobs, forment un panel de jurés afin de déterminer la crédibilité du couple, à première vue fort improbable. Oskar, un petit être nocturne, mal coiffé et aux manières rustiques, semble aux antipodes du caractère raffiné et very English d’une Fanny Kemble. 

Face aux critiques, les deux protagonistes décideront de mettre leurs sentiments à l’épreuve, prouvant leur amour à travers des concessions, chacun exécutant un pas vers le monde de l’autre. 

A la seule condition apprécier la tournure loufoque de l'histoire, I love you mon biniou se lit d’une traite. 

Présentation par l'éditeur

L’action se passe dans un jardin. On peut y rencontrer des escargots, des topinambours et des blaireaux, sans oublier Oskar le hérisson et toutes sortes de fleurs. Evidemment, les hérissons et les fleurs n’ont rien à faire ensemble, rien du tout, surtout lorsqu’il s’agit d’une rose aussi raffinée que Miss Kemble. Trop différents, ces deux-là ! Et pourtant, à la stupeur générale, entre Oskar et