Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Entre toi et moi

Valérie le Plouhinec
Roman
à partir de 14 ans
: 9782226245892
16.50
euros

L'avis de Ricochet

Evan et Lucy ont tout juste dix-sept printemps, il sont amis depuis l'enfance. Il y a quelques années, Lucy a suivi sa mère, déménagé loin. Elle ne rentre que pour les vacances, et la complicité des deux jeunes gens avait l'habitude de renaître immédiatement, portée par l'atmosphère familiale chaleureuse (quoiqu'un peu étouffante) de la famille d'Evan. Mais cette fois-ci, Lucy a bien changé. Elle a adopté un look gothique qu'Evan trouve déprimant, mais surtout, elle ne s'exprime que par monosyllabes, ne sourit plus. Evan veut tout faire afin de retrouver « sa » Lucy. Usant de son goût pour le dessin de bande dessinée, il invente pour elle, à partir de leurs souvenirs d'enfance, des petites scènes à quatre mains où les sentiments s'expriment.
La première partie permet de suivre Evan, bon élève choyé, encore petit garçon dérouté face à une Lucy en crise. La seconde s'attache à Lucy, qui peu à peu, avec difficultés, se dévoile. L'emploi constant d'un narrateur externe, d'un discours indirect libre presque imperceptible, est curieux, créant une sorte de distance et de mélancolie entre les héros et le lecteur. Le rythme est lent, les introspections nombreuses ; tout est fait pour rendre avec intensité le fameux malaise adolescent, nécessaire et multiforme. Lucy cache une histoire familiale très dure, cependant pas forcément « extraordinaire » : entre enfance et âge adulte, elle grandit comme elle peut. La révolution d'Evan, a contrario, se fera de manière beaucoup plus feutrée, et sans aucun doute sous l'influence de Lucy.
Ce sont donc ces chassés-croisés entre deux évolutions psychologiques différentes que rend le roman rend avec nuances, le point culminant étant atteint lors d'une nuit un peu folle, imaginée libératoire par Lucy, vécue comme fatigante par Evan. Le paysage a aussi son importance, de méga-centre commercial anonyme en parc enneigé tout triste... Déprimant ? Oui, mais tellement juste. Et puis la fin, complètement ouverte, courte, laisse présager d'un avenir adulte heureux. L'ouvrage gagne beaucoup de par son caractère graphique, tendance bande dessinée américaine indépendante (on pense à Craig Thompson...). L'atmosphère est donc à l'unisson, d'une génération d'adolescents plutôt heureuse, mais qui se cherche. Quant aux historiettes dessinées par Evan, elles en disent souvent plus que le texte, que les mots échangés par les deux personnages. Un roman original dans sa forme, très contemporain dans son propos.

Présentation par l'éditeur


Chaque hiver, Evan, 17 ans, attend avec impatience que Lucy vienne pour Noël. Depuis tout petit, Evan est fasciné par elle, peut-être même encore plus depuis qu’elle a déménagé voilà cinq ans. Cette année, Lucy a changé, son amie d’enfance a les cheveux teints en noir corbeau, elle porte un piercing dans le nez et ne dit plus un mot. Mais derrière Lucy la gothique, Evan est persuadé que se cache