Aller au contenu principal

Dans la forêt de Hokkaido

Médium
Roman
à partir de 14 ans
132 pages
: 9782211233668
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Subitement et violemment, Julie rêve qu'elle est un petit garçon abandonné, perdu dans une forêt au Japon. Les sensations physiques et les émotions qu'elle éprouve sont tellement réels que Julie en tombe malade : fièvre, fatigue, convulsions… Ses parents, son frère et son petit ami s'inquiètent. Mais Julie, elle, comprend : un fait divers découvert sur Internet lui révèle qu'un enfant a été perdu par des parents peu attentionnés dans la forêt de Hokkaido. Les secours japonais ne parviennent pas à le retrouver.

Or, pendant qu'elle dort, Julie veille vraiment et à distance sur le petit : elle le guide vers un refuge, l'aide à boire, se nourrir de racines, etc. Les pouvoirs troublants que la jeune fille se connaissait depuis longtemps prennent une utilité concrète. Pendant ce temps, la vie de Julie en France continue, ponctuée par les actions engagées de son père qui décide d'héberger trois jeunes migrants.

Un peu fou, un peu fantastique, le roman rédigé en « je » et au présent se lit facilement, mais hante longtemps le lecteur. En quelques pages, il soulève quantité de thématiques importantes et qui se télescopent. Elles tournent toutes autour de la famille, du fait de vivre en société, de connaître l'autre et d'être accepté sinon aimé. C'est l'enfant qui se sent rejeté dans la forêt, Julie choyée mais différente, les jeunes migrants aux passés cabossés… La place des médias est aussi questionnée.

Au fil de pages forcément très introspectives, Julie explique en détail la façon subtile dont elle ressent l'existence petit Japonais, pénétrant son corps et son esprit sans forcément non plus tout saisir… Eric Pessan réalise un tour de force avec une écriture qui passe du « je » au « nous » sans rupture : « Rien qu'à l'évocation du mot repas, je sens la salive envahir notre bouche. Une salive un peu âcre et acide, au goût étrange, presque métallique. Il faut que je détourne le garçon de ce genre de pensées. » (p. 61). Un roman doucement perturbant, et un vrai acte littéraire.

Présentation par l'éditeur

Lorsque Julie plonge dans le sommeil, son monde bascule. L’adolescente se retrouve dans la forêt de l’île japonaise de Hokkaido, reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Abandonné par ses parents, il erre seul, terrifié, et risque de mourir de froid, de soif et de faim. Quel est le lien entre Julie et l’enfant perdu ?