Aller au contenu principal

Rechercher un livre

À copier 100 fois

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 14 ans
: 9782848655017
6.00
euros

L'avis de Ricochet

« Papa m’a dit 100 fois comment il fallait que je sois. Qu’un garçon, ça pleure pas, ça se laisse pas faire. Mais papa n’est pas là quand Vincent et ses potes viennent me chercher des crosses dans la cour. J’me prends des baffes, des coups de poing, et je dis rien, je serre les dents. J’en parle pas. »
La vie de ce garçon de treize ans est en enfer. Au collège, il est le souffre douleurs d’une bande de garçons qui, parce qu’ils le sentent différent, l’insultent, le traitent de « pédé » et le martyrisent. A la maison où il vit seul avec son père, il se tait, il ment, il a tellement peur de décevoir ce père qui ne cesse de lui donner toutes sortes de « bons » conseils. Le silence est une chape de plomb et il ne fait que subir sa vie. Seule son amie Sarah le défend, le comprend, l’accompagne et, parfois, le fait rire. Comme ce jour où elle lui dit : « Tu sais, moi aussi j’aime les garçons. » Ces quelques mots sont libérateurs. Il doit trouver le courage de parler à son père et lui avouer qui il est vraiment.

Ce court texte (50 pages bien denses) possède le souffle des grandes émotions et se lit d’une traite. Il porte un regard très juste et aiguisé sur la difficulté d’être homosexuel à un âge où l’on se cherche et où il est difficile d’accepter sa différence. Il montre aussi les ravages de l’homophobie, le pouvoir malfaisant ou apaisant des mots. Les phrases sont tendues à l’extrême et chaque mot est à son exacte place. Les personnages principaux, le narrateur, Sarah la lumineuse, et le père, sont emprunts d’une belle humanité.
Un texte à partager avec les ados, qui peut susciter débats et réflexions, et donner des clés essentielles pour mieux vivre sa différence.

Chaque année en France, 540'000 jeunes tentent de mettre fin à leurs jours.
Un jeune homosexuel sur quatre tente de se donner la mort dans les années qui suivent la découverte de son orientation sexuelle.

Présentation par l'éditeur


« Papa m’a dit 100 fois comment il fallait que je sois ». Et surtout, « pas pédé ». La consigne est claire et quand le narrateur se fait harceler par les gros bras du collège, il n’a qu’à se débrouiller tout seul. Heureusement que Sarah est là, qui n’a pas peur, elle. Pour le baume au cœur, c’est bien. Mais la question reste : comment gagner l’amour d’un père qui vous rejette pour ce que vous êtes ?

Du même auteur

Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver...

Album
à partir de 5 ans
Avis de lecture

Mon coeur caméléon

Roman
à partir de 9 ans
Avis de lecture