Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Chère Fubuki Katana

Roman
à partir de 13 ans
308 pages
: 9782203180970
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Jeune Japonaise dans une famille traditionnelle, Emi est harcelée à l’école par des filles populaires et sûres d’elles. Elle n’ose cependant pas se plaindre, estimant que les insultes restent de nature légère. Mais elle souffre, et se réfugie dans le contact avec les animaux d’un bar à chats, dans la lecture boulimique de mangas, dans le souvenir de sa grand-mère geisha à la cour impériale…

Puis elle rencontre Hana, un peu plus âgée qu’elle, extrêmement libre dans une société corsetée. Hana va aider Emi à prendre confiance en elle et notamment en ses compétences artistiques. Puis elle disparaît brusquement, et Emi fait alors une découverte stupéfiante qui renverse l’histoire. Mais « le bien est fait », et la jeune fille va enfin oser exprimer la raison de son harcèlement : elle a simplement été amie avec une autre élève ostracisée de par ses origines ethniques.

Centré sur Emi, le narrateur externe fait vivre de l’intérieur le quotidien d’une civilisation à la fois très proche de l’Occident (égale modernité) et très lointaine (poids du groupe et des coutumes). Annelise Heurtier s’excuse en exergue de potentielles erreurs. Elle n’en parvient pas moins à brosser dans une intrigue resserrée un tableau ample des phénomènes de société profonds et actuels au Japon. La façon dont tous les éléments s’agencent est brillante, crédible. Un roman direct et fort, à mettre bien sûr en regard avec le harcèlement scolaire en France.

Présentation par l'éditeur

Au lycée ou même chez soi, quand on vit au Japon on n'étale pas ses problèmes. Pourtant, Emi aurait beaucoup à dire : le harcèlement qu'elle subit, sa passion pour les mangas, et surtout la culpabilité qu’elle essaie d'enfouir depuis plusieurs mois… Emi ne se confie jamais. Jusqu’à ce qu'une rencontre l’incite à tout raconter. Mais peut-on se fier à n’importe qui, dans une société où les