Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti

Sélection des rédacteurs
Michael Frost
Cécile Dutheil de la Rochère
Roman
à partir de 13 ans
: 9782070627943
12.00
euros

L'avis de Ricochet

1947. La jeune Evie part précipitamment avec sa mère et son beau-père en Floride. Clients d'un bel hôtel, ils organisent une nouvelle vie. Evie tombe alors amoureuse de Peter, ancien compagnon de guerre de son beau-père. Peter semble partager avec ce dernier un secret dangereux…
Judy Blundell n'est pas une novice de la littérature jeunesse : elle a multiplié les pseudonymes et les genres avant d'aboutir à ce roman, reconnu dès sa sortie outre-manche. Situé dans l'atmosphère à la fois euphorique et le glamour de l'après-guerre aux Etats-Unis, il s'apparente au type même du roman noir : une intrigue policière, dont le suspense monte lentement, ancrée dans une réalité sociale de désillusions. L'auteur y rajoute l'idée d'un passage à l'âge adulte ; la narratrice naïve découvre à la fois sa sensualité de femme et les morales malmenées des grandes personnes. Plus solide qu'elle-même ne le pense, guidée par un instinct de survie, Evie apprend à faire des choix et… soutenir des mensonges. On pouvait s'y attendre, l'arrière-plan ramène aux horreurs de la Seconde Guerre Mondiale, quoique ce ne soit pas consciemment le plus important pour l'héroïne. L'épisode du procès, morceau de bravoure, n'insiste d'ailleurs pas tellement sur cette spoliation de biens juifs, mais plutôt sur l'adultère et le chantage qui ont lieu en Floride. Un superbe roman clairement destiné à de grands adolescents, un peu lent et tout en nuances, vapeurs de cigarettes et rouge à lèvre fatal…