Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

CaRtastrophe

Théâtre
à partir de 8 ans
: 9782748511567
2.95
euros

L'avis de Ricochet

Voici la deuxième pièce que Grégoire Kocjan, comédien, auteur et musicien, publie dans cette collection dédiée au théâtre contemporain pour enfants.
CaRtastrophe, c’est un jeu … de mots (ne pas oublier le R dans le titre), c’est un jeu de cartes, c’est un jeu de scène, un jeu pour s’amuser et pour rire.
Sur scène, deux joueurs commencent une partie de poker. Ils tiennent des cartes à la main, mais sur la scène, de chaque côté, et derrière eux, il y a aussi des cartes comédiennes, qui bougent en fonction de ce que font les joueurs : elles représentent les cartes qu’ils ont en main et qu’ils assemblent ou écartent, et celles qu’ils piochent. Ces cartes comédiennes sont donc appelées à bouger souvent, selon les péripéties du jeu. Imaginez le bazar quand il s’agit de mélanger les cartes de la pioche !
Certaines d’entre elle ont un rôle plus important que d’autres : le joker, qui râle en coulisses parce qu’il ne sert à rien au poker, mais qui finit tout de même par rentrer sur scène ; le roi de cœur qui a perdu sa femme et passe son temps à la chercher ou bien encore l’as de trèfle qui incite les autres cartes à se révolter, estimant que les deux joueurs ne misent pas assez gros …
Bref, une partie très animée car ces cartes-là sont bavardes, commères, vindicatives, frimeuses … On se demande même si elles ne seraient un peu humaines …
La nouvelle proposition de G. Kocjan est drôle et festive. Elle permet en outre de faire jouer et participer à ce poker grandeur nature un grand nombre d’enfants. Le plus difficile, assurément, est d’organiser le ballet des cartes sur la scène …

Présentation par l'éditeur


Deux joueurs ont entamé une partie de poker. Mais les cartes à jouer s'insurgent: la mise de départ leur paraît bien faible... dix centimes d'euros, de qui se moque-t-on ? Resté au fond de la boîte, le joker s'ennuie. Le deux de trèfle en a assez de compter pour du beurre. Le roi de coeur, lui, a perdu sa femme dans la bataille... Cette partie pourrait bien tourner à la caRtastrophe! A lire pour