Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Belle gueule de bois

Roman
à partir de 15 ans
: 9782812606823
8.30
euros

L'avis de Ricochet

Pierre déteste le matin. Parce qu'une fois levé, l'adolescent doit quitter son antre – une maison perdue au milieu de nulle part - pour l'enfer (l'école). Après le divorce de ses parents, le jeune homme a choisi de vivre avec son père alcoolique qui lui dit et répète : « Quand tu es là, c'est comme un médicament ». Pour éviter de sombrer, Pierre nourrit le rêve de devenir vagabond et s'accroche à de menus détails qu'il aime chez son père. Mais malgré l'amitié qu'il entretient avec Omar, son unique pote, l'adolescent, à bout de souffle, fini par s’effondrer. Pour une fois, son père endosse son rôle et le tire de là. Jusqu'à la prochaine fois ?...

Belle gueule de bois est un récit coup de poing sur les ravages collatéraux de l'alcool. Pierre Deschavannes décrit bien les difficultés d'aimer un père détruit par la maladie, et l'ambivalence (amour-haine) que cette relation « particulière » sous-tend. Cette histoire aux relents tristes se termine dans une impasse : l'adolescent s'avère incapable (et on le comprend) de choisir entre ce paternel à la dérive et sa propre existence. Des illustrations (pas vraiment convaincantes) de l'auteur parsèment ce récit (autobiographique) qui résonne comme un cri libérateur pour aller vers un ailleurs que l'on espère meilleur. Un premier texte incisif et prometteur.

Présentation par l'éditeur


Pierre vit seul avec son père dans une maison perdue en pleine montagne, loin de tout.
Son père, c'est ce type qui fascine et qui inquiète aussi.
Mais pour Pierre, c'est autre chose : un amour démesuré, compliqué mais sincère.
Une vie qui ne ressemble à rien d'autre.

Ce roman, c'est un peu son journal, avec ses dessins jetés sur la page, au stylo noir, comme s'il était pressé de nous montrer et de nous raconter son histoire. Celle de Pierre Deschavannes.