Aller au contenu principal

36 grains de riz : le grand voyage de Koïchi

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 9 ans
97 pages
: 9782844555564
14.00
euros

L'avis de Ricochet

Très beau travail que la collaboration de Mapi l’écrivaine et Bruno Pilorget l’illustrateur qui sertit les estampes d’Hokusai d’un texte poétique et de dessins à l’encre de Chine très ouvertement inspirés des œuvres du maître japonais.

Les auteurs imaginent l’aventure de Koïchi, jeune travailleur itinérant, qui, pour l’amour d’une belle, va devoir accomplir un voyage au cours duquel il ne devra jamais laisser échapper les 36 grains de riz serrés dans sa main droite. Voyage initiatique pour le jeune homme, puisqu’en plus de cette épreuve, il sera soumis à plusieurs formes de tentation destinées à éprouver la valeur de son attachement. Un génie l’accompagne, Tomomi le renard blanc, gouailleur, sarcastique et pourtant protecteur, peut-être l’esprit-même du maître japonais.

Les éléments du conte sont réunis et la magie opère. Ce petit ouvrage compact, édité sous la forme d’un carnet aux coins arrondis et fermé par un élastique – comme ces cahiers où l’on consigne pensées, références ou croquis – est un objet particulièrement bien pensé pour marquer son lecteur. Il se feuillette facilement et une gerbe des couleurs en jaillit pour nous enchanter ; le ton de la conteuse fait résonner le texte d’une façon très musicale et propice à la mise en voix, et, entre action et description minutieuse, le récit à lui seul fait naître un paysage, une atmosphère, les émotions qui traversent Koïchi, le héros. C’est là que réside l’esprit de la collection Pont des arts : pour faire découvrir l’oeuvre du peintre, l’auteure s’en inspire, mais de sorte que le lecteur a l’impression que c’est le récit qui engendre l’illustration, d’autant plus qu’il est souvent inséré dans l’image ; les dessins de Bruno Pilorget en adéquation parfaite avec les estampes reproduites ici, tant dans le trait de pinceau minimaliste mais expressif, que dans la palette de couleurs, parachèvent l’illusion.

On n’en aura donc jamais vraiment fini avec cette histoire qui se dévoile et se relit, charmant l’oreille et le regard simultanément et tour à tour. Le conte est accompagné d’un petit dossier sur Hokusai, le vieux fou de dessin, et d’un commentaire de Mapi et de Bruno Pilorget sur le caractère très personnel de leur investissement pour cet ouvrage.

Lorsqu’on rabat l’élastique, c’est un petit trésor que l’on referme.

Une réussite.

Présentation par l'éditeur

Koïchi rêve d’épouser la douce Yunko mais seul celui qui accomplira cette épreuve en sera digne : vendre un chargement de riz à travers le pays tout en gardant 36 grains de riz dans son poing. Jamais il ne devra ouvrir sa main. Sur la route, Tomomi, un renard chafouin et râleur, accompagnera le jeune homme.

Un récit illustré par 15 estampes du grand maître Hokusai.

Feuilleter un extrait