Les classiques


Peau d'Ane

L'auteur :

Charles Perrault

Première édition :

1694

Les principaux illustrateurs :

Eric Battut - Véronique Boiry - Achille Devéria - Gustave Doré - Jean Gigoux - Kelek - Maryse Lamigeon - Félix Lorioux - Catherine Nouvelle - Anne Romby - Sybille Delacroix - Claire Degans

En bref...

Une princesse, conseillée par sa marraine fée, croit surseoir au mariage avec son père veuf et amoureux, en lui demandant l'impossible : il le lui donne. Enveloppée de la peau de l'âne magique que son père lui a sacrifié, elle se cache alors dans une ferme qui l'emploie comme souillon. Un jeune prince l'y découvre et l'épouse.

Choix d'édition :

Peau d'Âne - La Martinière jeunesse - 2014
Peau d'âne - Ill. par Gwen Keraval - Nathan - 2014
Peau d'Âne - Ill. par Charlotte Gastaut - Père Castor Flammarion - 2012
Peau d'âne - Ill. par Claire Degans - Lito (éditions) - 2005
Peau d'âne - Ill. par Marie-Geneviève Thoisy - Lire c'est partir - 2003
Peau d'Ane - Ill. par Anne Romby - Milan - 2002
Peau d'Âne - Ill. par Sybille Delacroix - Casterman - 2002
Peau d'âne - Ill. par Eric Battut - Didier Jeunesse - 2000
Peau d'âne - Ill. par Maryse Lamigeon - Lito (éditions) - 1991
Peau d'Ane - Ill. par Catherine Nouvelle - Nathan - 1991
Peau d'Ane - Ill. par Véronique Boiry - Hachette Jeunesse - 1987
Contes - Ill. par Keiko Kasza - Hatier - 1986
Contes - Ill. par Félix Lorioux - Hachette Jeunesse - 1927
Contes - Ill. par Jean Gigoux - Lecou - 1851
Contes - Ill. par Achille Devéria - Mame - 1835
Contes - Ill. par Gustave Doré - -0001

A suivre...

L'origine

Conte d'origine orientale, Peau d'Ane était déjà connu en France depuis 1547. en afrique du nord et en inde transcription en prose du texte original, version anonyme et médiocre parue pour la première fois en 1787, dans l'édition Lamy.

L'héroïne

Pour aller plus loin

La version de Perrault date, selon Marc Soriano, de 1693 ou début 1694. Perrault présente le conte en vers sous son propre nom et non celui de son fils, et prend ouvertement parti dans la querelle des Anciens et des Modernes. Il veut prouver que les contes de chez nous valent bien ceux des Anciens. A Griselidis, nouvelle pastorale, il ajoute Les Souhaits ridicules et Peau d'Ane, et publie l'ensemble avec une préface en 1694, sous le titre de Contes en vers. la fin rappelle cendrillon, le plus petit pied la plus petite main

Adaptations :

film de Jacques Demy : Peau d'Ane comédie féerique (1970)
new