Notre invité : Emmanuelle Houdart


"Je suis née en Suisse, très tranquillement, le cordon ombilical autour du cou, les forêts et les montagnes pour marraines. Dans le métro parisien, j’ai rencontré mon mari, preuve que les choses les plus romantiques arrivent encore. En marmaille, je suis extrêmement gâtée : j’ai une fée, Fantine, et un magicien, Merlin. Sinon, il est arrivé un tas de trucs épouvantables et merveilleux dans ma vie, comme dans celle de tout le monde. Et c’est ça que je dessine : du merveilleux et de l’épouvantable." L'avez-vous reconnue ? Laissons nous entraîner dans l'univers fantasmagorique d'Emmanuelle Houdart, notre invitée.
- A part être écrivain ou illustrateur, que rêveriez-vous d'être ?
Rien d'autre. Je suis là où mes rêves m'ont conduite.

- Où écrivez-vous ? Quel est le lieu qui vous inspire le plus ?
J'écris et dessine dans mon atelier qui sent le tabac et dont les fenêtres donnent sur la boulangerie. Les lieux ne m'inspirent pas. Ce que je veux dire ou dessiner est à l'intérieur de moi.




- Quel est le sentiment qui vous habite le plus souvent ?
Le désir d'être sincère,
La volonté d'aimer,
La peur de la mort.

- Quel (s) genre(s) de livre(s) vous tombe(nt) des mains ?
Ceux que j'estime trop compliqués pour moi et qui me donnent le sentiment d'être un peu bête.

- Que redoutiez-vous enfant ?
De vivre en état de pêché mortel, d'oublier de faire ma prière du soir, que le diable vienne me tirer par les pieds, .. J'en passe et des meilleures.

- Vous arrive-t-il de côtoyer des êtres imaginaires ?
Je ne les croise pas, ils m'accompagnent




- Que feriez-vous ou diriez-vous à un ogre s'il vous arrivait d'en croiser un ?
C'est à cette heure-ci que tu rentres ?

- Qu'avez-vous conservé de l'enfance ?
Le désir d'être sincère,
La volonté d'aimer,
La peur de la mort.

- Selon vous, qu'est-ce qui fait vendre un livre ?
Très bonne question. Je vous remercie de me l'avoir posée.

- Quel qualificatif vous colle à la peau ?
J'ai posé la question à ma fille, elle a dit: "câlineuse". Mon mari, lui, a répondu: "pétulante, solaire, loyale" (il a dit d'autres choses, comme "emmerdante", casanière, contrariante", mais bon, je les trouve moins justes...)




- Quelle est la meilleure phrase qu'un enfant vous ait dite ?
La réponse de ma fille Fantine, à 5 ans, à qui je demandais quelle était sa plus grande qualité, et qui a répondu : c'est d'être moi.

- Quelle est votre définition du bonheur ?
Respirer un nouveau-né tandis que l'homme que vous aimez vous regarde avec des étincelles dans les yeux.

- Si vous aviez la possibilité de recommencer, que changeriez-vous ?
Je pense que si je n'avais pas fait certains mauvais choix, je n'aura pas non plus reçu certains cadeaux magnifiques de la vie. Les deux sont cousus ensemble. D'ailleurs, je n'aime pas recommencer, ça me fatigue d'avance.

- Enfant, quel genre de lecteur étiez-vous ?
Le genre pour qui lire et dessiner sont ce qu'il y a de plus intéressant et protecteur dans la vie

- Vis-à-vis de quoi vous sentez-vous impuissant ?
La mort.

- Quel est l'animal auquel vous ressemblez le plus ? Pourquoi ?
Un improbable hybride entre le hamster paniqué, l'araignée qui soigne chaque détail de sa toile et le jeune chiot joyeux pour un rien

- Quel est le mot que vous préférez dans la langue française ?
Merveille !

- Que souhaiteriez-vous que l'on retienne de vous ?
Que j'ai été quelqu'un d'aimant.




Vos livres
- Quelle est votre dernière sortie pour la jeunesse ?
"Les heureux parents" écrit par Laetitia Bourget et "Tout va bien Merlin" parus aux éditions Thierry Magnier.




- Le(s) livre(s) dans votre production dont vous êtes particulièrement fier ou qui vous laisse(nt) un souvenir particulier
"Monstres malades" et "L'abécédaire de la colère" parus aux éditions Thierry Magnier.






- Quel livre en littérature de jeunesse auriez-vous voulu écrire ou réaliser à la place d'un autre ?
Je préfère ma petite place à moi. Elle n'est pas toujours confortable, mais c'est la mienne.




- Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?
En ce moment, je travaille sur le projet de sauter par-dessus un précipice au fond duquel de terribles monstres attendent que je glisse.




- Où et comment vous voyez-vous dans 10 ans ?
Avoir 40 ans m'angoisse déjà, alors 50, vous voyez le tableau.




Références
Littérature de jeunesse

- Quels sont vos auteurs-illustrateurs de référence ou qui pour vous développent une approche intéressante ?
Kitty Crowther, Michaël Sowa, Nikolauss Heidelbach, Claude Ponti, Anne Herbauts, Anthony Browne, Peter Sis, Maurice Sendak, Ludovic Debeurme, Marc Boutavant, Nathalie Lété.

- Quels sont vos livres "coups de cœur", les "incontournables" en littérature de jeunesse ?
Max et les maximonstres de Sendak
Moi et rien de Kitty Crowther
Que font les petits garçons d'Heidelbach
Ma maman d'Anthony Browne.


Culture
- Un film, une photo/illustration qui vous touche ?
"Le péril jeune" de Cédric Klapisch
"Aprile" de Nani Moretti

- Un musicien
Sarcloret, un chanteur suisse. Tendre, malpoli, révolté.

- Un lieu où vous aimeriez vivre
Genève

- Une phrase (une devise) qui vous guide
"Que ne durent que les moments doux" de Bashung

Actualité
- Vos dernières (bonnes) lectures ?
Les Déferlantes de Claudie Gallay
Le prince des marées, Pat Conroy
Une lettre de mon ami Jérôme où il me parle de notre amitié.


Photo Pascal Houdard

Voir aussi :

Emmanuelle Houdart sur Ricochet
new