Aller au contenu principal

Un flamant dans la ville

Album
à partir de 5 ans
: 9782355045110
16.00
euros

L'avis de Ricochet

Un flamant dans la ville ! Que vient donc faire cet animal ? C’est le sens de la couverture. Nez à nez, un flamant rose et le bras d’une grue semblent dialoguer. Les yeux rieurs du volatile et du grutier orientent la réponse : oui c’est étrange mais tellement drôle ! Le code couleur joue avec le même sentiment, ce rose vif dans le bleu/ocre/blanc et noir surprend… Comment pouvons-nous accepter cette différence ?

Dans un univers urbain d’usines, de poutrelles, de fumée, le flamant rose interpelle. Inattendu, il détonne. Le texte et l’illustration interrogent et soulignent cette incongruité. Le texte en finesse joue sur les mots. Raphaële Frier fait ainsi entendre des propos courants, mais elle fait un pas de côté :

« Il n’a pas de papiers ? Il n’a que des plumes, bien sûr. Peut-on le garder ? On pèse les plumes et le contre ».

Pff ! L’auteure déplace le sujet. Ce n’est pas un oiseau dans la ville mais un étranger, un « sans-papiers ». L’oiseau n’est que le révélateur de notre société et de ses peurs. Julia Chausson exalte la liberté de l’oiseau, tour à tour parapluie ou danseuse. Les arguments favorables ou hostiles qui s’échangent au sujet des migrants s'alternent alors : le travail, l’intégration, les enfants…

Il ne faudrait pas que cette signification sous-jacente (mais explicite) masque l’humour de l’album et la fantaisie de l’illustration, même si l’envol final peut sonner comme une alerte. « Mais… il s’en va déjà ? ».

Présentation par l'éditeur

Un flamant rose pose ses pattes sur le chantier d'une cité, sous les yeux des habitants stupéfaits. Les uns clament que cet étrange étranger n'a rien à faire ici, les autres que ce drôle d'oiseau a toute sa place dans la ville. Pour preuve, toutes ces situations où il est en parfaite harmonie avec des formes qui le prolongent, lui font écho ou lui sont symétriques. Tour à tour arrosoir ou