Aller au contenu principal

Pretty dead girls

Sofia Tabia
Roman
à partir de 16 ans
461 pages
: 9782371021723
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Dans une petite ville huppée de la côte californienne, des jeunes filles sont assassinées les unes après les autres. Elles appartiennent toutes au club sélectif des Cygnes Blancs, présidé par Penelope, narratrice un peu plus futée que les autres. Penelope se lie (et plus…) avec Cass, beau garçon solitaire au passé tourmenté, afin d’enquêter sur les meurtres.

Alors que l’auteure ménage le long du roman de courts interludes saisissants permettant au tueur de s’exprimer, la fin est extrêmement décevante : le lecteur constate qu’il aura en effet été radicalement impossible de deviner l’identité de l’assassin avant la page même où son nom nous est donné. Reste une atmosphère de thriller ouaté des beaux quartiers qui pourra plaire aux amateurs. Mais l’écriture fortement pensée pour une adaptation filmée rend l’objet littéraire insipide.

Présentation par l'éditeur

Leur corps est apprêté avec méticulosité, puis disposé dans une position bien précise. Leur visage, parfaitement maquillé, a été tourné selon l'angle le plus flatteur, leurs vêtements coûteux sont brossés et défroissés... Mais leur cou ouvert d'une oreille à l'autre vient démentir ce tableau idyllique. Leur regard vide trahit la vérité : toutes sont bel et bien mortes assassinées. Les filles les