Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Préhistocartes : les premiers habitants de la planète

Sélection des rédacteurs
Aurélien Estager
Documentaire
à partir de 8 ans
95 pages
: 9782373492200
19.90
euros

L'avis de Ricochet

Les grands atlas sont à la mode pour découvrir le monde à travers le prisme de la localisation, et c’est sûrement une bonne chose quand on constate que les jeunes lecteurs sont très sensibles à cette présentation en images de notions parfois très éloignées de leurs propres représentations.

Dire le monde en cartes, c’est donc un beau programme éducatif. D’autant plus que les notions abordées appartiennent de prime abord à des domaines très différents de la géographie en général. Un titre paru en 1982 aux éditions du Seuil, l'Atlas jeunesse des mondes anciens d’Anne Millard, semble avoir semé de nombreuses graines, qui ont germé et fleuri pour donner par exemple le fabuleux Cartes. Voyage parmi mille curiosités et merveilles du monde d’Aleksandra Mizielinska et Daniel Mizielinski, publié par Alain Serres (Rue du monde). En sciences également, la forme se décline avec bonheur et il existe d’ailleurs de nombreuses références sur le thème des dinosaures.

Mais dans cet ouvrage-ci, l’accent est mis sur l’attractivité d’une illustration soignée, photos ou dessin, dont l’exactitude (ou la vraisemblance) dans le cas d’un documentaire scientifique, est particulièrement examinée par les enseignants, par exemple, lorsqu’ils souhaitent utiliser l’ouvrage avec leurs élèves. Ici, l’alliance entre une illustration qui fait référence à un mode ancien de présentation du monde en cartes murales et la précision des vignettes naturalistes est en parfaite adéquation avec l’aspect « historique » du thème scientifique, qui intéresse très souvent les jeunes lecteurs. Le choix du dessin plutôt que de l’illusion numérique peut aussi être perçu comme la volonté de ne pas tromper le petit lecteur du XXIe siècle ; nombre d’enfants mettent beaucoup de temps à saisir l’écart entre le possible et le réel.

Le beau travail d’écriture documentaire et d'édition de Ken Tsuchiya (le livre est donc traduit du japonais, ce qui est encore rare en matière de documentaire), présente les différentes espèces ayant laissé une trace géologique. De nombreuses entrées possibles sont ménagées grâce à des indices visuels : présentation par continents, déclinaison par pays. Le sommaire est déjà une carte du monde, en deux parties, avec des renvois aux pages correspondant à chaque pays ; tous ne sont pas étudiés, mais la formation et l’évolution géologique de chaque zone est présentée dans un cartouche d’un niveau de lecture scientifique très abordable. Les repères installés dans l’ouvrage sont aussi très utiles, en particulier la frise chronologique des ères géologiques affichée pour chaque zone ; les espèces sont datées grâce à un système de références numérotées ; les informations géologiques expliquent que certaines espèces soient signalées dans plusieurs parties du monde, ce qui permet d’aborder la théorie de la tectonique des plaques et celle des supercontinents, et incite à s’informer ailleurs sur ces thèmes-là. La datation quant à elle dans un ouvrage d’une telle ampleur permet de prendre conscience de l’échelle du temps, notion très difficile à concevoir. Un index alphabétique en fin d’ouvrage est astucieusement illustré par la vignette représentant chaque animal au début de la note de référence, ce qui permet à un enfant encore jeune de feuilleter aisément le livre sans forcément passer par la lecture fine.

Enfin chaque chapitre est assorti de quelques questions de type « quiz », qui sollicitent la participation active du lecteur et constituent un encouragement à la poursuite de la découverte de ce documentaire foisonnant. Pour autant, nous savons combien « l’époque des dinosaures » fascine le jeune public, et qu’emportés par la passion, certains enfants deviennent vite incollables sur leur sujet favori. Les petits encarts informatifs accolés à certains animaux permettent souvent de trouver la réponse au quiz, et sont l’occasion d’une lecture rapprochée, augmentée par ces petites mentions en rouge qui suivent les contours de la silhouette de l’animal pour délivrer encore un détail supplémentaire. Finalement, lorsqu’on referme le livre, on a vraiment l’impression d’avoir voyagé dans le temps, dans l’espace et d’avoir appris une foule d’informations qui éclairent notre compréhension du monde. Gageons que cet atlas exceptionnel deviendra le livre de chevet de nombre de passionnés.

Présentation par l'éditeur

Dans quels pays a-t-on retrouvé des fossiles ? Quels animaux vivaient en France autrefois ? Où ont été découverts les Tyrannosaures ? Ce livre apporte une réponse ludique et immédiate à toutes ces questions et bien d’autres, en présentant plus de 640 animaux et végétaux préhistoriques, ainsi que les 44 pays où leurs fossiles ont été découverts. Du Groenland à l’Antarctique, 37 cartes illustrées et enrichies d’explications vous permettront de découvrir la répartition géographique des espèces à travers les âges !