Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Petit Oiseau, gros mot

Album
à partir de 3 ans
: 9782371650299
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Père et fils volent côte à côte joyeusement. Le père porte dans ses pattes un ver de terre, promesse de repas. Mais le ver ne semble pas coopérant, il s’échappe et tombe : le père laisse s’échapper un juron « bluuuurp ».

Le petit observe son père, avec lui il apprend à chasser, mais aussi le langage et les bonnes comme les mauvaises manières. Comment savoir quand on est petit ?

C’est l’expérience que va vivre l'oisillon. Il interpelle ses amis avec le « bluuuurp » de dépit proféré par son père. Mais cela ne plaît pas, ni à la grenouille, ni à l’élan, ni au poisson, pas plus à la coccinelle et son amie la tortue en est blessée. Son père intervient auprès d'eux et explique la méprise. Tout est bien qui finit bien, Petit Oiseau apprend que lorsqu’on blesse quelqu’un en paroles, on peut aussi réparer les choses en paroles.

Cet  album montre un apprentissage subtil du langage. Distinguer ce qu'est un « gros mot », plus ou moins autorisé aux adultes et interdit aux enfants ; apprendre les notions de contexte et les niveaux de langue, tout cela traduit des degrés de maîtrise linguistiques et des compétences langagières que Jacob Grant met en scène avec beaucoup de fraîcheur. Un découpage scénique rapide, des situations répétitives, comiques pour le lecteur mais opaques pour héros et des illustrations expressives suscitent la compassion à l’égard de Petit Oiseau et la compréhension de l’enfant qui ne manquera pas de mettre cette histoire en lien avec d’autres expériences personnelles. Jacob Grant manie ainsi identification et humour pour un apprentissage salutaire !

Présentation par l'éditeur

Quand un « BLUURP ! » échappe à Papa Oiseau en même temps que le vers qui devait leur servir de déjeuner, Petit Oiseau trouve très amusant de pépier « BLUURP ! » à tout bout de champs. Mais ce n’est pas du goût de ses amis, que le mot heurte. Petit Oiseau va se rendre compte que tous les mots ne sont pas bons à dire, et surtout, il va apprendre à utiliser un mot qui guérit.