Aller au contenu principal

Offense dans la cité

La vie
Roman
à partir de 12 ans
: 9791021405363
13.95
euros

L'avis de Ricochet

Dans cette cité de banlieue des Lilas, Morgan, dit Momo, fait sa loi. Il en pince pour Pénélope, qui vient voir son grand-père tous les mois. Mais catastrophe, Momo frappe violemment, sans savoir qui il est, le fameux grand-père, très vieil homme surnommé Yoda par les ados se croyant malins.

Pénélope le découvre et bat froid Momo. Amédée (dit Yoda, donc) a tout compris et va tâcher, par la force d'abord puis par les mots ensuite, de remettre un peu de plomb dans la cervelle de Morgan. Il lui raconte son passé de résistant, l'invite à ne pas cacher son goût des lettres. Momo change et trouve un équilibre entre ses copains et sa Pénélope.

Un narrateur externe raconte les événements de façon précise et enlevée, comparant la cité à un far-west, osant une fin d'espoir tragi-comique. Entre dialogue indirect libre et dialogues directs des jeunes, le ton d'une certaine langue des banlieues est particulièrement bien rendu : on se croit vraiment dans ce qui a pourtant tout d'un cliché, comme le rappelle justement l'incipit.

Truffé de citations d'une littérature dite classique et pourtant toujours actuelle, le livre invite au vivre-ensemble entre générations sans tomber dans le didactique ennuyeux. Facile à lire et salutaire : qui dit mieux ?

« - Si un jour la France connaît à nouveau la guerre sur son territoire, ce sera à cause de ça, Morgan, à cause des mots… Ou plutôt de leur absence… Celui qui en maîtrise mille et celui qui en connaît huit mille auront du mal à se comprendre… Ce qui fait la nation – sa langue – la défera, et nous nous entre-tuerons sur les restes fumants d'une communication dépecée.

- Hein ? » (p. 164)

Présentation par l'éditeur

Dans son quartier de banlieue, Momo traîne avec sa bande en bas des tours et dans les halls tagués. Sa seule lueur d'espoir, c'est la belle Pénélope qu'il regarde passer et qui lui donne des envies d'odyssée. Mais Momo a la haine : il ne supporte plus Amédée, dit Yoda, ce vieillard arrogant qui ne craint rien ni personne. Le caïd a décidé de lui faire payer le prix de son audace. Car aux Lilas, c