Aller au contenu principal

Mon chien est raciste

Roman
à partir de 8 ans
: 9782226315557
7.90
euros

L'avis de Ricochet

Maël trouve un chiot tout blanc sur son paillasson. Après quelques recherches infructueuses, il l’adopte et le baptise Minou. Les deux amis s’adorent, et tout irait pour le mieux si Maël ne grognait et ne mordait parfois. Ces écarts de conduite semblent aléatoires, jusqu’à ce que la comprenne que Minou ne supporte pas les personnes noires. C’est la honte ! La situation devient rapidement inextricable, et Minou, lui-même pas très heureux, finit par fuguer. La situation se dénouera non pas par miracle, mais par elle-même…

Toujours originale, Audren donne un petit coup de pied dans les romans junior avec ce gentil toutou aux habitudes pour le moins étonnantes. Nous ne saurons évidemment jamais le pourquoi de ce « racisme » (le vétérinaire évoquera un traumatisme de la petite enfance de Minou). Par contre, tout au long du roman, et grâce aux capacités d’attention, d’observation du jeune narrateur Maël, sont distillées des réflexions, directes ou indirectes, sur le phénomène.
Elles ne donnent aucune leçon, et le père de la jolie Emma, xénophobe affirmé, pourra même être sympathique. Mais, par le biais de la grand-mère qui préfère les chats, de la tante qui a épousé un Antillais, de la vieille voisine un peu folle, elles invitent le lecteur à réfléchir… en profondeur, leit-motiv de la maman de Maël, « spéléologue de l’âme ». Nous tournons autour de la question, en passant par l’éducation, par les conséquences de la solitude, etc.
Les illustrations discrètes de Clément Oubrerie confirment le caractère « hallucinant » de toute cette histoire, avec des personnages aux yeux en boutons sans cesse étonnés. Et pourtant… il y aura bien une solution, une prise de conscience à force de patience et de rencontres avec l’autre. Et si ça marchait aussi sur les humains ?

Présentation par l'éditeur


Un dimanche en se rendant au cinéma, Maël, 10 ans, trouve un adorable petit chien sur son paillasson. Puisqu’il n’a l’air d’être à personne, Maël et sa famille l’adoptent et le baptisent Minou. Mais ce petit chien a parfois un comportement très étrange, il grogne, s’agite et tente de mordre selon une logique qui lui est propre… parfois il veut même attaquer le téléviseur ! Jusqu’au jour où les