Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Les yeux d'Aireine

Roman
à partir de 14 ans
272 pages
: 9782748526141
16.95
euros

L'avis de Ricochet

Dans son journal, Aireine raconte son adolescence détruite par le phénomène extraordinaire qui a imprégné son époque : obsédés par la jeunesse, les adultes ont littéralement volé la vie des jeunes, prenant leur âme et leur enveloppe corporelle par le simple moyen de leurs regards insistants. Pour échapper à sa mère devenue incontrôlable, Aireine a dû fuir.

C’est ce journal que lit son arrière-petite-fille Achelle, chanceuse de vivre dans un monde à nouveau raisonnable. Elle prend aussi des notes, car elle souffre d’une amnésie quotidienne qu’aucun médecin n’a pu résoudre. Alors que personne ne parle plus de cette aïeule et de son temps, Achelle veut comprendre ce qu’il est advenu d’Aireine après sa fuite.

Le thème du jeunisme et son corollaire l’immortalité ne sont pas nouveaux, mais Dominique Brisson invente une histoire suffisamment choquante, et surtout la raconte de façon suffisamment complexe pour marquer durablement le lecteur. Les deux personnages principaux sont peut-être enchâssés dans une intrigue trop forte pour que leur psychologie prenne le dessus et qu’on s’attache à elles. De même, les deux époques restent relativement énigmatiques, sans signes extérieurs permettant de les situer précisément – date et lieu. Tout au plus comprend-on que l’État véhicule un discours officiel parcellaire, et que le retour à la nature constitue une utopie au sein de laquelle la jeunesse s’épanouit gracieusement. L’ensemble génère tellement d’interrogations littéraires et philosophiques qu’on restera toutefois complètement envoûté par ces Yeux d’Aireine.

Présentation par l'éditeur

Pendant quelques mois, quelques années peut-être, la réalité du monde se détraque. De nombreux jeunes changent brusquement de personnalité, se transforment de manière incompréhensible, oubliant qui ils ont été jusque-là. Des coccinelles se mettent à tomber par grappes entières, tandis que le ciel acquiert une couleur étrange. Puis certains adultes se volatilisent du jour au lendemain,