Aller au contenu principal

Les larmes des avalombres

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 11 ans
302 pages
: 9782210965133
13.90
euros

L'avis de Ricochet

Le jeune Nandeau vit heureux entre son père, ancien chevalier redevenu paysan, sa vieille nourrice Noune et son ami le renard Rubah. Une nuit de Grand Sang approche, et pourtant son père, malade et à bout de forces, quitte le foyer. Où va-t-il ? Pourquoi abandonne-t-il son fils ? Nandeau, aussi curieux que frustré, se rapproche du puissant Tourkoul afin d’en savoir plus. Il apprend que ceux qui tuent hommes et bêtes lors des nuits sanglantes sont des chevaliers du seigneur Gondour. Sur le conseil de Tourkoul, ils ont autrefois tué des avalombres afin d’acquérir puissance. Aujourd’hui, ils s’abreuvent des larmes de ces ancestrales et paisibles créatures forestières. Tourkoul contrôle les chevaliers, mais il ne reste plus qu’un avalombre vivant. Il propose à Nandeau de partir à sa recherche, ce qui permettra aussi au garçon de retrouver son père, dont on comprend qu’il fait partie des chevaliers maudits...

Racontée classiquement au passé par un narrateur externe, le roman est une superbe quête, une histoire d’apprentissage sur fond de vie en harmonie avec la nature. Accompagné de son comparse animal, on ne doute pas que le jeune héros sauvera les siens et le monde, et le plaisir de lecture est dans celui des rebondissements, des frayeurs multipliées. Après un début volontiers explicatif, l’écriture d’Alexandre Chardin sait conjuguer vivacité des personnages et grande qualité de vocabulaire. Les magnifiques illustrations de Régis Lejonc finissent de rendre proche une atmosphère moyenâgeuse où le surnaturel s’épanouit naturellement... Un beau livre à dévorer dès 11 ans.

Présentation par l'éditeur

Gondour, ancien chevalier, fuit comme chaque année à l’approche de la nuit de Grand Sang, laissant son fils unique sous la protection de sa nourrice.

L’enfant, Nandeau, poussé par la curiosité et lassé d’entendre son père traité de fou, décide de sortir en secret ce fameux soir pour percer les mystères de la nuit et ceux qui rongent depuis trop longtemps le cœur de son père. Mais, à marcher dans