Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Les chaises

Sélection des rédacteurs
Poésie
à partir de 6 ans
: 9782919511389
9.00
euros

L'avis de Ricochet

Quand on y réfléchit bien, sur combien de chaises nous sommes-nous déjà assis ? Dans ce petit recueil de 9 poèmes paru en version bilingue français-arabe – avec une traduction de Nada Issa – aux éditions Le port a jauni, Raphaële Frier (Pépite d’or 2018 du Salon du livre et la presse jeunesse de Montreuil pour Le tracas de Blaise) a eu l’idée d’aller les regarder d’un peu plus près : « chaise d’attente, dans une salle où tout attend, alignée aux autres et adossée au mur », « chaises plus ou moins longues », « chaise pliante » qui « dormait dans le noir derrière la porte ratatinée pliée en deux », « chaise cassée », « chaise de l’absent » « empreinte de celui qui ne viendra pas ce soir », « chaise de l’écolier » et « chaises volantes » ou encore cette « Première chaise » « tour carrée mirador miniature dans la cuisine ».

Au fil des pages remontent dans un bouquet de souvenirs toutes ces chaises qui ont un jour traversé notre vie, banals réceptacles de nos émotions et pourtant si singulières. Les textes racontent avec humour et tendresse l’enfance, les moments de joie et de solitude, les siestes au soleil, les « odeurs de graille » dans la cuisine, le temps qui passe. Ils se marient magnifiquement avec les gravures de Clothilde Staës qui nous transportent dans un monde onirique et coloré, aux ambiances méditerranéennes. Adressé autant aux adultes qu’aux enfants, Les chaises sont la preuve qu’il y a plusieurs façons de regarder le monde ordinaire. A lire, confortablement assis sur une chaise, naturellement.

Présentation par l'éditeur

Toutes les chaises sur lesquelles je me suis assise, toutes les chaises qui ont compté, les chaises de ma vie…
À partir de ce thème, Raphaële Frier raconte sa première chaise haute comme le toit du monde, la chaise d’attente, les chaises longues qui occultent les courtes, la chaise de cuisine qui côtoie la farine et les odeurs de graille, des chaises tristes comme celle de l’absent ou des chaises loufoques comme les chaises volantes. Et à son tour, Clothilde Staës grave de ses belles gravures réhaussées, les chaises qui dans sa vie ont compté.

Du même auteur

Bois profonds

Album
à partir de 6 ans
Avis de lecture

Allez, Churros ! / Pitié, Juliette !

Roman
à partir de 8 ans
Avis de lecture

Du même illustrateur

Pierre d'un jour

Poésie
à partir de 6 ans

Poèmes sur un fil

Poésie
à partir de 6 ans
Avis de lecture