Aller au contenu principal

Rechercher un livre

L'école de la rue qui monte (T. 1). La plus belle des toiles

Roman
à partir de 6 ans
46 pages
: 9782081505391
5.95
euros

L'avis de Ricochet

La plus belle des toiles et Ce week-end, c'est lapin ! sont les deux premiers titres de la nouvelle série d'Hubert Ben Kemoun intitulée L'école de la rue qui monte. Elle plonge le lecteur dans la classe de Mademoiselle Ana Malaga, qui compte vingt-quatre élèves : 14 garçons et dix filles à qui l'illustrateur Sess a donné un visage et une certaine allure, que l'on peut découvrir au tout début du livre. Chaque titre de la série raconte l'histoire d'un(e) de ces élèves qui va rencontrer un problème à l'école, trouver en quelque sorte une solution, et poursuivre son chemin avec un regard modifié, le (ou la) tirant vers le haut.

Dans La plus belle des toiles, Camille et ses camarades se rendent au musée des Beaux-Arts et là, surprise, Enzo, un des garçons de la classe, reconnaît la mère de Camille sur un tableau. C'est le départ d'une série de questions et de remarques qui fusent de toutes parts et laissent Camille sans voix. Pourquoi sa mère est-elle là, sur une toile, avec les épaules dénudées ? Pourquoi n'a-t-elle rien dit à sa fille ? Qu'est-ce que cela cache ? Une maman qui accompagne les élèves lors de cette sortie apportera quelques éléments de réponse...

La classe d'Ana Malaga pourrait compter une personne de plus : le lecteur, qui se retrouve embarqué dans chaque histoire. C'est vivant, drôle, très dialogué, à la fois court et riche en réflexions. Ainsi, dans La plus belle des toiles, les personnages ont des remarques qui peuvent être sources de débat sur l'art, la beauté et le sens d'une œuvre, les secrets, la vie des parents... Il y a de l'humour et des réparties qui rebondissent comme des balles de ping-pong dans cette nouvelle série, avec laquelle l'enfant pourra grandir.

Présentation par l'éditeur

« – Ce tableau vient d’être installé au musée, a dit la maîtresse,
je ne le connaissais pas.
– Il est bien plus beau que l’autre, a déclaré Rébecca.
Moi, j’étais tellement chamboulée que je ne savais pas quoi dire… »

À l’École de la rue qui monte, c’est jour de sortie ! Au musée des Beaux-Arts, Camille va faire une découverte incroyable…

Lire un extrait

Du même auteur

Piégés dans le train de l'enfer

Roman
à partir de 14 ans
Avis de lecture

Pénélope, la poule de Pâques

Album
à partir de 4 ans

Du même illustrateur

Le rêve du singe : conte du Bénin

Conte
à partir de 6 ans

L'araignée, le roi et le tigre/Anainsi, kownu anga bubu

Conte
à partir de 6 ans