Aller au contenu principal

Le renard et la couronne

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 14 ans
541 pages
: 9782362662386
16.00
euros

L'avis de Ricochet

Dans ce gros tome d’apprentissage et d’aventures, nous suivons Ana de l’enfance à l’âge adulte, de la pauvreté à la noblesse. Élevée chichement au bord de la mer Adriatique, l’héroïne et narratrice part sur les routes après le décès de sa vieille nourrice. Elle intègre une bande de gamins voleurs de rue, avant d’être repérée puis adoptée par un couple de bourgeois français en mal d’enfant. Elle grandit dans l’amour et l’instruction, avant de se fiancer bêtement au premier venu qui l’abandonne.

Tout s’accélère alors : Ana est accusée du décès de ses deux parents asphyxiés au gaz carbonique, elle s’enfuit de la prison avec une gironde amie, retrouve la belle meneuse de sa bande d’enfants. Celle-ci, devenue comtesse, lui apprend qu’elle est l’héritière d’un riche petit royaume des Balkans, et qu’un parent lui a volé son trône il y a des années. Une fraction de dissidents n’attend qu’elle pour mener la lutte. Ana, devenue Anne-Charlotte, va alors porter haut le flambeau de son destin, allant jusqu’au bout de ses idées personnelles.

C’est un ouvrage dense, captivant, fourmillant, écrit avec talent. Yann Fastier parvient à garder le cap de son intrigue tout en développant à l’envi chaque période de l’histoire d’Ana. Le récit que porte cette dernière se lit aisément, avec un brin de lyrisme et une langue riche justifiée par son apprentissage du français dans un livre de bienséances. Autour d’elle gravitent de beaux personnages, même secondaires, qui permettent souvent de mieux mettre en œuvre une idée, ou simplement de donner chair et humour à la fiction. Les digressions tendent à se concentrer sur certains aspects afin de composer une atmosphère historique d’effervescence culturelle et technologique, et d’amener chemin faisant à la fin singulière. Plus original pour l’époque sera le chemin sentimental d’Ana, qui ne s’y attarde d’ailleurs pas puisqu’il lui semble naturel. Il est question d’un gros diamant dans le livre : le livre lui-même m’a fait penser à une pierre qui déploierait ses facettes et ses thèmes dans tous les sens autour d’un cœur de base. Une réussite à ne pas manquer.

A lire aussi : L’Etoile de Kazan d’Eva Ibbotson (Albin Michel jeunesse, 2004)

Présentation par l'éditeur

Dalmatie, fin du XIXe siècle. Ana a dix ans lorsqu’elle est jetée sur la route suite à la mort de sa grand-mère, sa seule famille. Elle rejoint Spalato, la ville la plus proche, où elle intègre une bande d’enfants des rues menée par la fascinante et mystérieuse Dunja. Sans le sou et affamés, les enfants vont vivre le plus froid des hivers, mais Ana ne perdra rien de sa détermination à vivre.

Des