Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le calligraphe

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 8 ans
: 9782355580604
14.00
euros

L'avis de Ricochet

Cet album illustre une anecdote concernant le célèbre calligraphe chinois Wang Xizhi (303-361).

Alors que ce dernier se promène accompagné de son serviteur dans une montagne non loin du fleuve Bleu, il rencontre Laolao La Vieille derrière son étal d’éventails. Laolao se lamente car il ne fait pas assez chaud pour la saison et personne n’achète ses éventails : comment sans argent pourra-t-elle nourrir son petit-fils ? Emu par le désarroi de la grand-mère, pour cent sous, Wang lui achète vingt éventails sur lesquels il calligraphie un poème. Il conseille ensuite à Laolao de se rendre à la ville sur la place du marché et de vendre ainsi peints ces vingt éventails : qu’elle veille surtout à vendre chacun d’entre eux pour cent sous ! D’abord incrédule, la grand-mère suit le conseil du calligraphe. Elle gagne la place du marché, provoque un attroupement autour de son étal et à son grand étonnement, « les éventails partent comme des petits pains » !

Chun-Liang Yeh s’inspire de cette anecdote afin de mettre en scène le calligraphe chinois et afin de souligner la générosité de ce dernier. L’art s’il ravit les esthètes connaisseurs, sert également les personnes les plus humbles, c’est là la morale de cette histoire. Les illustrations de Nicolas Jolivot plongeront certes le lecteur dans la Chine du IVe siècle du fait des paysages, des personnages, des accessoires dessinés ainsi que des calligraphies reproduites sur les éventails vendus par la grand-mère. Mais la rondeur des visages, la colorisation des illustrations où l’ocre domine rendent moderne et actuel le message artistique et humaniste transmis au jeune lecteur dans ce livre.
Un album très réussi à la fois poétique et documentaire !

Présentation par l'éditeur


Au bord d’un sentier de promenade, Laolao la Vieille est soucieuse. En cette fraiche saison, personne pour acheter ses éventails. Où trouvera-t-elle l’argent pour nourrir son petit fils ?
Passant par là, le célèbre calligraphe Wang est attendri mais il a son idée pour aider Laolao. Il embellira les éventails de sa belle écriture et il fera des miracles ! Cette histoire de don et de générosité est