Aller au contenu principal

La la langue : comment tu as appris à parler

Documentaire
à partir de 4 ans
: 9782378011659
13.90
euros

L'avis de Ricochet

De tous les apprentissages de la petite enfance, l'apprentissage du langage est peut-être celui dont les étapes sont le plus facilement mises en évidence. Pour autant, quand l'enfant est capable de comprendre ce qui se dit là, qui prend la peine de réfléchir posément pour refaire le parcours avec lui ? Si cet album est destiné aux enfants, il est probablement bien plus important pour les parents. Car, même si ces choses-là s'expliquent, ou se racontent, souvent avec des anecdotes cent fois répétées, le chemin qui va des premiers émois à la maîtrise n'est pas toujours pris en considération.

Dans cet ouvrage, le parti-pris des auteures Aliyah la linguiste et Susie l'écrivaine, fille et mère, est de suivre le fil des jours, des mois, des années de cet apprentissage. L'ouvrage est organisé en doubles-pages intitulées selon les étapes reconnues du développement du langage, y compris les tous premiers signes de communication conscients ou pas, comme le sourire. Le gros bébé joufflu dans son pyjama rouge imaginé par Serge Bloch, c'est tout-à-fait nous, quand on est enfant, tout-à-fait notre bébé quand on est parent !

D'ailleurs, même lorsque la conscience de part et d'autre n'est pas très claire, la transmission se met en place. Les auteures rappellent ainsi que lorsque plusieurs langues sont parlées dans un même foyer, l'enfant peut les acquérir simultanément. La mémoire de l'apprentissage est conservée par les parents, ceux qui élèvent l'enfant, et qui sont capables d'en retrouver les étapes pour les lui raconter. Le récit s'adresse donc directement à l'enfant et l'interpelle : « à un an, tu répétais..., à trois ans tu as dit... ». C'est à lui que cette histoire est destinée, et son attention va en être stimulée.

Cet album, sous l'apparente simplicité du texte renforcée par les dessins minimalistes de Serge Bloch, donne des clés très importantes aux parents car lire cette histoire à son propre enfant permet aussi de renouer avec des souvenirs enfouis dans ce temps qui passe si vite. La personnalisation du récit, en passant par la lecture, permet au parent de rendre concret ce lien avec son enfant, le lien de la transmission : lui, conserve la mémoire, l'enfant se construit grâce aussi à ces souvenirs, donc en relation avec celui qui les lui a donnés. Et cette mémoire ne s'arrête pas au langage.

L'échange, c'est bien la base de la confiance et de la co-construction du lien, et les petits dessins pseudo-enfantins de Serge Bloch, par leur expressivité, leur vitalité, stimulent l'attendrissement et l'empathie, et l'identification avec le texte de Susie et Aliyah Morgenstern.

Lire cet album devrait permettre aussi de prendre conscience du temps long de l'apprentissage, il pourrait aider parents et enfants à mieux accepter la durée de chaque apprentissage. C'est donc une forme de philosophie qui est proposée là, en toute simplicité.

Présentation par l'éditeur

Apprendre à parler, rien de plus naturel ! Tu as d'abord été bercé par la voix de tes parents, puis tu as appris à les reconnaître, à les imiter... De ton premier « lalala lalala » à la dernière blague que tu as racontée, découvre les exploits que tu as accomplis pour manier la langue comme personne !

La grande aventure du langage et de son acquisition racontée aux enfants et à leurs parents !