Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Face à face

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 13 ans
: 9782889012183
30.00
francs suisses

L'avis de Ricochet

Magnifique ouvrage que cet album à deux voix qui célèbre l’accomplissement de l’amitié entre Anisa Alrefaei Roomieh, la poétesse et Maeva Rubli, la plasticienne.

L’album s’ouvre sur le récit autobiographique d’Anisa Alrefaei Roomieh, composé de trois poèmes en prose, dans lesquels la jeune femme égrène ses souvenirs d’un exil forcé par la guerre en Syrie. Après une grossesse sans joie dans ce pays désespéré et un accouchement dans des conditions difficiles, la famille décide d’entreprendre les démarches pour émigrer en Suisse. Même si sa mère malade ne peut pas recevoir en Syrie les soins qui la sauveraient, même si la vie quotidienne devient un enfer, l’héroïne avoue son absolue détresse à l’idée de quitter sa maison, sa culture, son pays. Les deux premiers textes sont une adresse à sa fille Marya, née dans le chaos, mais incarnation de l’élan vital pour la famille. Le troisième poème est une ode à leur terre d’accueil, une ville paisible du Jura suisse.

Traduits en français en ouverture et reproduits dans la langue de l’autrice en clôture de l’ouvrage, la mise en relief sur fond rouge de ces trois textes constitue un écrin dont la langue est le matériau précieux. Au cœur de l’écrin, Maeva Rubli, une jeune artiste plasticienne, prend le relais pour décliner le récit de son amie en tableaux où tour à tour l’aquarelle, la gouache, le pastel et le crayon papier recréent l’univers originel et le paysage de l’exil, en gros plans, suggestifs plutôt qu’explicites, où parfois seule la couleur qui détrempe la feuille exprime la douleur d’un accouchement difficile, par exemple. C’est le joyau dans l’écrin. Des couleurs chaudes essentiellement, celles de la vie, déposées en aplats aux contours irréguliers, qui occupent aussi irrégulièrement l’espace de la double page, en délimitant eux-mêmes des formes, une main, un visage, l’arrondi d’une épaule ou d’un sein, pour un geste pictural où les techniques mêlées révèlent des instants de vie, là-bas, avant, ici, maintenant. De courts textes accompagnent ces tableaux, comme des fragments de conversation entre les deux femmes, dont on a retenu que la voix d’Anisa Alrefaei Roomieh, comme si son récit s’inscrivait en fond sonore sur les clichés saisis au vol des mots par Maeva Rubli, réactive. Une forme de reportage pictural et poétique qui donne au témoignage, rare, de son amie, la dimension de l’expression au féminin de ces tragiques récits d’exil.

En couverture, le portrait lumineux d’Anisa Alrefaei Roomieh par Maeva Rubli, à demi dissimulée derrière la porte qui s’ouvre pour son amie est une parfaite invitation à ouvrir ce très bel ouvrage sensible et attachant.

Présentation par l'éditeur

Anisa raconte à Maeva son passé et sa fuite de Syrie en 2014, un pays ravagé encore aujourd’hui par la guerre civile. Elle lui partage le vécu de ses grossesses, ses défis et ses espoirs en tant que mère dans un pays étranger. En réponse, Maeva donne forme à ses confidences et ses poèmes en images et en mots. Ce livre est l’écho d’un dialogue, un face à face qui résonne, avec l’espoir qu’il soit

Du même illustrateur

Une bouffée de bonheur !

Roman
à partir de 9 ans
Avis de lecture