Aller au contenu principal

Rechercher un livre

D'un grand loup rouge

Album
à partir de 4 ans
: 9782369021186
14.50
euros

L'avis de Ricochet

Sur le même élégant format à l'italienne que D'une petite mouche bleue et D'une petite graine verte, Mathias Friman trace l’histoire d’un loup rouge, celui qu’on aperçoit le nez levé et les yeux fermés sur la couverture.

Récit à la première personne, nous vivons avec le loup et ses émotions. Dans la forêt avec la meute, au temps du bonheur, les loups filent les uns derrière les autres, ou se battent entre les arbres. Mais à la page suivante, les arbres sont abattus, des hauts fûts il ne reste que les troncs tronçonnés, entourés de cartouches abandonnées et de déchets. La meute a disparu, reste le héros solitaire.

D'un trait fin, utilisant du gris et du blanc, émane le sentiment du vide. Un vide bien vite comblé par la présence de l’industrie de l’exploitation pétrolière. Le loup, museau dressé, hurle sa détresse. L’image est forte, le lecteur compatit et comprend immédiatement son besoin de fuir. La fable écologique laisse la place à une histoire de migration et d’intégration. L’auteur et illustrateur varie les prises de vues et tantôt expose le loup au premier plan, tantôt le perd dans l’immensité du paysage montagneux. On pense aux Rocheuses ou au Canada, et on retrouve le personnage affronté à une autre meute aux yeux blancs. Impressionnante, hostile, elle fait masse. La médiation du chef va conduire vers une fin heureuse et les images finales rassurent.  

L’écriture détaille les sentiments et les actions assez finement, des rimes intérieures rythment les paroles du loup et si la morale de cette histoire est simple, le propos est fort et le jeune lecteur peut éprouver de la tendresse pour le personnage. En empathie avec sa course et son angoisse, le style efficace de Mathias Friman emportera l’adhésion de son lecteur.

Présentation par l'éditeur

Un loup rouge et sauvage est chassé de son territoire par les hommes. Seul, il ne peut que fuir pour survivre. Après un long et rude voyage, il rencontre une horde de loups. Eux se définissent comme des loups blancs et sont méfiants. Certains même ne veulent pas de lui. C’est grâce au chef de la meute que le loup rouge est finalement accepté, ce dernier rappelant que nous sommes tous descendants de migrants.

Feuilleter un extrait

Du même auteur

D'une petite mouche bleue

Album
à partir de 4 ans
Avis de lecture