Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Acid summer : Woodstock, 1969

Roman
à partir de 15 ans
233 pages
: 9782408009267
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Etats-Unis, 1969. John, qui hésite pour la rentrée universitaire entre le chemin tracé par son père ou une vocation de cinéaste, se rend estivalement au festival de Woodstock. En chemin, il croise Penelope, beau brin de fille intelligente. Puis il la perd aux bras d'un biker. Tel un Ulysse, il ne va avoir de cesse de la retrouver tout du long des trois jours de musique, croisant par la même occasion un échantillon d'individus particulièrement représentatifs de cette fin des sixties.

Christophe Lambert opte pour un narrateur au long cours, le fameux John au caractère assez neutre, très observateur. Ce sont les personnes qu'il croise qui vont donner le piquant de cet Acid Summer. Chacun de ces personnages donne lieu à un interlude, un récit parfois assez long racontant d'où il vient et en quoi il retentit dans la grande histoire de l'époque. C'est par exemple l'ami du cousin de John qui fut un temps sous la coupe de Charles Manson, un vétéran du Vietnam rappelant le Tom Cruise de Né un 4 juillet, etc, etc. L'auteur explique en postface la genèse de son écriture et tous les choix et références qui parsèment l'ouvrage. La fin abrupte un rien amère résonne dans la fin d'une certaine époque de liberté et d'insouciance. Parfait pour l'été, avec bande-son bien sûr.

Présentation par l'éditeur

« Trois jours de paix et de musique. »

Sur la route de Woodstock, John a rencontré le grand amour. Mais Penelope s’est évaporée au milieu de la foule… Comment la retrouver parmi le demi-million de spectateurs qui assistent au festival le plus mythique de l’histoire du rock ?

Une épopée amoureuse et musicale, dans l’Amérique de toutes les utopies.