Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

La Journée suisse de la lecture à voix haute 2019

Pour sa deuxième édition, la Journée suisse de la lecture à voix haute propose de se retrouver le 22 mai 2019 afin de montrer l’importance de la lecture à voix haute et de célébrer le plaisir de lire !

logo
Bernard Utz et Bertille Pacquement
6 février 2019

La Journée suisse de la lecture à voix haute est une campagne annuelle et nationale qui a lieu le dernier mercredi du mois de mai et qui a pour but de valoriser la lecture en tout lieu et par tous. Créée à l’initiative de l’Institut suisse Jeunesse et Médias ISJM et en collaboration avec 20 Minutes, la campagne est soutenue par de nombreux partenaires.

La lecture à voix haute est le premier contact avec le livre pour les tout-petits, elle n’est donc pas à négliger ! Elle permet de stimuler l’imagination et la créativité des jeunes lecteurs et des lecteurs en devenir et a un effet positif dans le développement de l’enfant, tant dans l’enrichissement de son vocabulaire que dans son apprentissage de la lecture et de l’écriture. Plus encore, la lecture à voix haute est un moment propice au partage, un moment privilégié pour les enfants comme pour les adultes pendant lequel on vit ensemble l’histoire !

photo 2018
© Céline Ribordy

Le 22 mai 2019, de nombreux événements autour de la lecture à voix haute auront lieu dans toute la Suisse ! A cette occasion, les personnes qui aiment lire à voix haute sont invitées à partager une ou plusieurs lectures avec des enfants et des jeunes, afin de promouvoir la lecture et de partager un moment de plaisir. Les lectures peuvent avoir lieu dans un cadre public (événement dans un musée, une bibliothèque, un centre commercial…) ou dans des structures plus intimes (crèche, école, club…). Une autre manière de participer à la Journée suisse de la lecture à voix haute consiste à lire pour soi ou pour ses enfants !

Les personnes privées, les institutions scolaires ou autres organisations intéressées peuvent s’inscrire sur le site Internet de la Journée suisse de la lecture à voix haute. Le site propose également des conseils de lecture ainsi qu’une liste non exhaustive de livres qui se prêtent bien à ce type de lecture, et que nous relayons ici.

Retrouvez toutes les informations sur le site Internet de la Journée suisse de la lecture à voix haute.


Tout-petits

Roule ma poule!, de Edouard Manceau, Milan, 2018
C’est l’histoire d’une pauvre poule qui ressemble à une boule et qui roule, roule, roule… Un album simple, rythmé et rempli de rimes et de jeux de mots. Les formulations rigolotes et répétitives font rire les enfants et les amènent à travailler la prononciation.

Compte… comptines, de Renata Bueno, P’tit Glénat, 2017
Un album de comptines en rimes ayant pour sujets divers animaux et personnages rocambolesques. Chaque double-page recèle une comptine avec une petite énigme à résoudre. Observation, logique, calcul, la curiosité des enfants est piquée!

Le manteau de mots, de Arnaud Alméras et Vincent Bourgeau, Gallimard Jeunesse, 2018
Un livre émouvant sur les interactions entre enfants et parents, qui met en avant la magie des mots et des petites phrases de tous les jours. Il a l’avantage de pouvoir être lu à deux voix, l’une se concentrant sur les paroles du narrateur et l’autre sur les mots utilisés par les parents.

Une histoire très en retard, de Marianna Coppo, Seuil Jeunesse, 2018
Cinq personnages colorés apparaissent soudain sur une page blanche. Ils attendent l’histoire, en vain. Petit à petit, ils se décident à la créer eux-mêmes, cette histoire. Un album tendre sur l’imagination et la création

le manteau de mots
une histoire très en retard
Couvertures de : «Le manteau des mots» et «Une histoire très en retard» (©Gallimard Jeunesse et Seuil Jeunesse)

A partir de 4 ans

Le grand ménage, de Emily Gravett, Kaléidoscope, 2016
Benoît le blaireau vit dans la forêt. Pourtant, il n’aime pas le désordre. Il passe ses journées à ranger, nettoyer, frotter. Mais un jour d’automne, il va aller beaucoup trop loin. L’histoire captive l’attention des enfants par son humour et ses rimes.

Le roi nu, de Hans Christian Andersen et Albertine, La Joie de Lire, 2018
Dans un pays lointain, vit un roi qui aime être bien habillé. Mais sa peur du ridicule l’amène à une situation rocambolesque qui, au final, ne peut être déjouée que par un enfant. Un conte classique avec les illustrations d’Albertine, fourmillantes de détails.

Loup gris et la mouche, de Gilles Bizouerne et Ronan Badel, Didier Jeunesse, 2017
Loup gris avale une mouche et, peu après, se met à zozoter. Jugé ridicule par sa meute, il doit trouver un moyen pour récupérer sa véritable voix. Un conte-randonnée à lire à voix haute pour zozoter comme Loup gris.

C’est l’histoire, de Anne Crausaz, MeMo, 2017
Quatre enfants attendent Madame Ourse. Chaque semaine, elle vient leur lire des histoires et ils ont l’impression de partir à l’aventure. Un album riche et plein de détails visuels, qui peut se raconter à plusieurs voix et donne envie de lire aux enfants.

le roi nu 1
le roi nu 2
Images intérieures de : «Le roi nu» (©La Joie de Lire)

A partir de 7 ans

Mon grand livre de contes et légendes suisses (T. 1). Nature et créatures fantastiques, de Denis Kormann, Helvetiq, 2017
Au temps des géants, Le chamois blanc, La vouivre… Ce recueil de contes propose de redécouvrir des légendes de différents cantons suisses. L’enfant peut ainsi choisir une histoire en fonction du thème ou de la région qui l’intéresse. Les illustrations, dans un format très grand, sont parfaites pour des lectures en groupe.

L’homme qui faisait peur aux oiseaux, de Sylvie Neeman et Pierre Pratt, La Joie de Lire, 2018
Aujourd’hui, Mathias va découvrir le métier de son voisin qui travaille à l’aéroport. En quoi consiste-t-il? A faire peur aux oiseaux pour éviter les collisions avec les avions. Un texte tout en douceur écrit du point de vue du petit garçon.

Barbe Blue: le maudit Québecois, de Camille de Cussac, Marcel & Joachim, 2017
Le conte de Barbe Bleue en version contemporaine et à la sauce québécoise. Une histoire remplie d’humour, d’expressions régionales (un lexique est disponible en fin d’ouvrage) et de langage parlé. A lire avec l’accent québécois bien sûr!

L’histoire de la vie en BD, de Jean-Baptiste de Panafieu et Adrienne Barman, Casterman, 2017
Comment la vie s’est-elle développée sur la Terre? Comment l’évolution des espèces fonctionne-t-elle? Cette bande dessinée propose de répondre à ces questions à travers des dialogues et des illustrations remplis d’humour. Un livre qui peut se lire à plusieurs voix.

l'homme qui faisait peur aux oiseaux 1
l'homme qui faisait peur aux oiseaux 2
Images intérieures de : «L'homme qui faisait peur aux oiseaux» (©La Joie de Lire)

A partir de 10 ans

L’allumeur de réverbères, de Nathalie Wyss, Oskar, 2018
Dans la famille Lumen, on est allumeur de réverbères de père en fils. Tobi, lui, n’est pas certain de vouloir continuer cette tradition. Un soir, il rencontre Sidonie, une petite fille qui habite dans un quartier sombre de la ville. Une histoire pleine de magie, avec de subtils jeux de mots.

Le Petit Poucet, c’est moi!, de Christophe Mauri et Marie Caudry, Casterman, 2017
Un échange épistolaire entre le Petit Poucet et l’ogre. Au fil des lettres, commencent à se lier d’amitié et organisent une rencontre, malgré les évidents risques encourus. Un album drôle, pouvant être lu à plusieurs voix.

J’ai osé dire non!, de Roland Godel, Oskar, 2016
Quentin et Pedro obligent Thomas, le premier de la classe, à faire leurs devoirs. Chaque soir, il doit tout faire à triple! Mais un jour, au travers d’un autre devoir, il décide de tout révéler. Un court roman avec un sujet qui intéresse directement les enfants, raconté à la première personne.

l'allumeur de réverbères
le petit poucet c'est moi
Couvertures de : «L'allumeur de réverbères» et «Le Petit Poucet, c'est moi!» (©Oskar et Casterman))

A partir de 12 ans

Le groupe, de Jean-Philippe Blondel, Actes Sud junior, 2017
Un professeur organise un atelier d’écriture pour les terminales de son lycée. A sa grande surprise, une douzaine d’élèves d’horizons très différents s’inscrivent. Raconté à la première personne par les élèves et le professeur, ce roman décrit avec justesse les préoccupations de l’adolescence.

Le lien du Fauconde Delphine Laurent, Oskar, 2017
Mélissandre, qui rêve de devenir maître fauconnier, découvre un journal de dressage rédigé trois siècles auparavant par un certain Louis. Chaque nuit, de nouvelles pages du carnet sont mystérieusement remplies. Un roman passionnant qui captive l’attention des auditeurs dès ses premières pages.

A l’étroit, de Isabelle Vouin, Talents Hauts, 2018
Un très court roman sur la thématique de la famille recomposée. On y suit les pensées de Greg, un adolescent qui déteste sa situation familiale. Une histoire tragique et comique au langage très expressif.

Dans un livre, j’ai lu que…, de Eugène, Autrement Jeunesse, 2011
«Dans un livre, j’ai lu que obsolète est tombé en désuétude.» Voici un exemple des trésors de lecture de l’auteur Eugène. Ce recueil, organisé par thèmes, permet de piocher parmi des dizaines d’anecdotes drôles, insolites ou érudites en fonction des envies de l’auditoire.

le groupe
le lien du faucon
Couvertures de : «Le groupe» et «Le lien du faucon» (©Actes Sud junior et Oskar)